Retour

"Virus West-Nile (VWN) Maintien de la vigilance"

Etant donné l’évolution de la situation épidémiologique en France (1 cas humain à Marseille au 14 septembre et plusieurs cas équins détectés en septembre), la situation épidémiologique du VWN en Europe, ainsi que les conditions climatiques toujours propices à la prolifération et à la survie du moustique dans le Sud de la France, le maintien de la vigilance vis-à-vis du risque West-Nile est nécessaire.

Point de situation épidémiologique :

• Santé humaine :
22 cas autochtones sont confirmés ou probables : 19 dans les Alpes-Maritimes (06), 1 hors région PACA mais qui a séjourné dans le 06, 1 dans le Vaucluse (84) et 1 dans les Bouches-du-Rhône (13).
Les derniers cas datent du 26 août pour le Vaucluse (84), du 31 août pour les Alpes-Maritimes (06) et du 14 septembre pour les Bouches-du-Rhône (13).
Quatre formes neuro-invasives ont été recensées.
Un cas suspect, PCR + à la limite de la détection dans le LCR à J2, est investigué dans le Var (83).

• Santé animale :
7 cas équins sont confirmés, 5 dans le Gard (30) et 2 en Haute-Corse (2B).
3 suspicions cliniques pour des chevaux sont en attente de confirmation dans le Gard (30), les Bouches-du-Rhône (13) et la Corse-du-Sud (2A).
Les autres suspicions dans le Var (83), le Vaucluse (84) et les Pyrénées-Atlantiques (64) ont été infirmées.
Un cas a été confirmé dans l’avifaune sauvage, dans les Alpes-Maritimes (06).

En conséquence, la DGS demande aux médecins, pour toute prescription d’une sérologie chikungunya, dengue et zika, de prescrire également la sérologie VWN (cette sérologie est remboursée).

"la circulaire interministérielle n° DGS/RI1/DGALN/DGAL/2012/360 du 1er octobre 2012 relative aux mesures visant à limiter la circulation du virus West Nile en France métropolitaine."
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2012/12/cir_36280.pdf