Retour

"! CAS DE DENGUE autochtone dans l’Hérault"

Message de L'ARS

! Demande de vigilance particulière suite à la détection d’un cas de dengue autochtone dans l’Hérault !

Un cas de dengue autochtone vient d’être diagnostiqué sur la commune de Clapiers.

Il s’avère nécessaire de s’assurer qu’aucune chaîne de transmission pérenne de la dengue n’ait pu
s’installer dans le département de l’Hérault.

C’est pourquoi une recherche active d’éventuels autres cas suspects est effectuée autour des lieux de vie de cette personne.

Dans le cadre de l’investigation de ce cas autochtone, il vous est demandé de signaler tous les CAS SUSPECTS de dengue IMPORTES ET AUTOCHTONES qui viendront vous consulter.

La définition de cas est la suivante : Fièvre d’apparition brutale (> 38,5°C) et au moins un signe algique (céphalées, arthralgies, myalgies, lombalgies, douleurs rétro orbitaires)

en l’absence de tout point d’appel infectieux (toux, écoulement nasal, maux de gorge, difficultés respiratoires, plaies infectées…).

Afin d’orienter nos investigations et les actions de démoustication nécessaires, nous vous demandons, devant tout cas suspect de dengue (répondant à la définition de cas) :

- de procéder sans délai à son signalement à la plateforme de veille sanitaire de l’ARS à l’aide de la fiche de signalement et de renseignements cliniques dument complétée, sans attendre de confirmation biologique (mail : ars31-alerte @ars.sante.fr, fax : 05 34 30 25 86, tél. : 0800 301 301)

- de prescrire une confirmation biologique : le patient doit se rendre au laboratoire avec copie de la fiche de signalement et de renseignements cliniques. Cette fiche est indispensable pour l’indication du type d’analyse (la RT-PCR et/ou la sérologie), pour l’interprétation des résultats et pour le remboursement de l’acte.

Chaque examen est à prescrire systématiquement pour le chikungunya, la dengue et le zika.

Vous remerciant pour votre implication dans ce dispositif de surveillance.